Méditer 5 minutes par jour

Maintenant que vous êtes au point sur les bienfaits de la méditation, vous serez certainement tentés d’attaquer tout de suite!

Mais comment s’y prendre? Existe-t-il une méthode spécifique pour bien méditer? D’ailleurs, ça veut dire quoi bien méditer?

Comment méditer, mode d’emploi

Si vous faites un petit sondage autour de vous pour savoir ce qu’est la méditation, il y a fort à parier pour que vous ayez un panel de réponses assez large.

statue de bouddha en pierre où il est écrit différentes manières de définir la méditation

Certaines de ses réponses ne sont d’ailleurs pas totalement fausses. Prenons la base de la définition de la méditation donnée par Wikipédia:

Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens) ou sur soi (dans le but de pratique méditative afin de réaliser son identité spirituelle). La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon centripète sur un seul point de référence.

Méditer, c’est donc rester concentré sur quelque chose en particulier.

Si, pour beaucoup, méditer, c’est s’arrêter de penser, c’est parce que la méditation suggère cette idée de calme, de silence intérieur. Comme si la petite voix en nous apprenait à se taire. En réalité, il est extrêmement difficile de s’arrêter totalement de penser. Les méditants qui pratiquent beaucoup y parviennent, mais jamais plus de quelques secondes.

Le secret de tous les méditants, c’est cette fameuse idée de “lâcher prise“. Puisque l’on ne peut véritablement s’arrêter de penser, il faut apprendre à observer ces pensées, à en devenir le témoin. Observer ses pensées sans les étiqueter, les juger. Cela permet de prendre du recul et d’apprendre à s’en détacher.

Pendant une méditation, on passe par toutes sortes de phases. A force de pratiquer, il y a évidemment de grands moments de joie qui débarquent de nulle part, mais il y a surtout le mental, cette petite voix intérieure qui refait régulièrement surface.

Le plus important n’étant pas d’avoir des pensées, mais bien de ne pas s’y attacher. Plus important encore, lorsque l’on se met à divaguer – ce qui, encore une fois est tout à fait normal – c’est de revenir à l’objet de concentration. Que l’on se mette à divaguer 1 fois, 5 fois ou 30 fois pendant le méditation, ce qui compte, c’est de s’en apercevoir – le fameux témoin – et de revenir se concentrer à nouveau (sur la respiration par exemple).

S’attacher à ses pensées, les juger, et pire, culpabiliser de penser alors que, précisément, on est en méditation et que c’est ce qu’il faudrait éviter, c’est le chemin perpétuel de tout méditant.

Apprendre à se détacher de ses pensées, c’est se dire “ok, j’ai pensé à ce que je dois faire après, j’ai pensé à mon repas de midi” et c’est tout. Laissons cette pensée aller. Ne nous y accrochons pas. Ne la jugeons pas. Ne NOUS jugeons pas. Encore une fois, il est normal de penser. On ne peut pas arrêter ce flot incessant. L’astuce, c’est de laisser venir la pensée, et de la laisser repartir comme elle est venue.

Alors sur quoi se concentrer?

Et c’est là que l’on voit apparaître différents courants de méditation.

Méditer, les techniques

Il existe  plusieurs façons de méditer, voici les principales

La méditation pleine conscience – Mindfulness

Probablement la plus connue et la plus en vogue des méditations, vous trouverez tout les détails dans mon article sur la méditation pleine conscience.

Et pour en savoir plus, je vous conseille de lire les livres de Christophe André qui font partie des grands classiques.

couverture du livre méditer jour après jour Christophe André

Ainsi que celui de Jeanne Siaud Facchin,

couverture du livre Comment la méditation a changé ma vie - Jeanne Siaud-Facchin

Les méditations de concentrations comme :

La méditation transcendantale

De ce que j’ai pu expérimenter de la méditation transcendantale, la technique consiste là-aussi à répéter inlassablement la même phrase. Comme un mantram. Ce mantram, nous pouvons le choisir nous-même ou prendre conseil auprès d’un méditant.

On répète le mantram encore et toujours. Si on se laisse emporter par ses pensées, dès qu’on en prend conscience, on revient au mantram.

Selon cette même technique, il y a la méditation zen et la méditation profonde.

N’hésitez pas à tester et à choisir celle qui vous convient le mieux, pour ma part, je fais un combiné des 2, je commence par la pleine conscience puis je rajoute un mantram ou une phrase clé ou une qualité que j’ai envie de développer.

Méditer, les conditions idéales

Maintenant que vous connaissez un peu mieux  les techniques de méditation et que vous avez choisi votre objet de concentration ou pas, mettez-vous en conditions pour bien méditer!

Avoir la paix quand on médite, c’est essentiel!

D’abord, choisissez votre moment. Le matin au réveil? Le soir en rentrant du boulot? Avant de vous coucher? Vous seul pouvez sentir quel est le meilleur moment pour vous accorder ce petit plaisir personnel. Je recommande le matin, cela donne une belle impulsion à la journée!!.

Quel que soit le moment, l’idéal est d’être a jeun. Méditer, ça consomme de l’énergie! Alors évitez la raclette avant une séance de méditation histoire de garder toutes vos forces pour cette formidable rencontre avec vous-même!

Ensuite, choisissez votre espace. Trouvez-vous un endroit au calme, si possible. Loin de l’essorage de la machine à laver du voisin, ou des cris des enfants qui se baignent dans la piscine!

Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à aménager chez vous un espace dans lequel vous pourrez venir vous recueillir. Cela permet de créer un véritable rituel et de maximiser les effets de la méditation. Mais cet espace peut-être bien plus que l’endroit où vous faites vos méditations. Il peut également devenir un lieu où vous viendrez passer du temps quand vous avez besoin d’être seul(e). Quand vous êtes en colère, contrarié(e), triste etc. Et faites-en un endroit cosy! Coussins, plaids de toutes les couleurs, bougies, fleurs etc. Faites-en un espace joyeux et chaleureux, un espace qui vous ressemble!

 

Enfin, choisissez votre posture. Privilégiez le confort! Le lotus pour méditer, ça fait folklo mais surtout, ça fait mal. Ne vous y risquez pas si vous voulez conserver l’usage de vos genoux.

En diamant, sur un coussin, un banc de méditation, en tailleur, sur une chaise ou contre un mur, chacun son truc! Il faut vraiment que cette posture soit le plus confortable possible. N’oubliez pas que vous allez y rester un moment.

Le dos doit être maintenu droit, le sacrum bien au sol. Le menton est légèrement rentré dans la gorge et le haut du crâne comme étiré vers le haut.

Si votre dos vous fait mal dès le début ou que vous sentez qu’il risque de s’affaisser au bout de quelques minutes, n’hésitez pas à vous adosser contre un mur, chaise, canapé.

Relâcher les épaules, la mâchoire, les muscles du visage et les yeux.

Poser les mains où vous voulez. Là où elles se posent, simplement.

Voilà, vous êtes maintenant prêt pour commencer la méditation.

Choisissez une méthode, celle qui vous convient le mieux. N’hésitez pas à tester, plusieurs jours d’affilé, pour comparer.

Mettez un réveil

Avec un réveil, vous êtes sûr que vous tiendrez le temps imparti. Pas la peine d’ouvrir les yeux toutes les 30 secondes pour voir l’heure qu’il est. Votre esprit est tranquille, il peut maintenant se concentrer. Et aucun risque de déborder et d’arriver en retard au boulot.

Vous voilà maintenant armés pour entrer en contact avec vous-même.

La méditation est un entraînement de l’esprit. Comme dans n’importe quelle discipline, seule l’assiduité et persévérance vous permettront d’obtenir des résultats.

Pas de formule miracle, pas de secret. Quand on veut vraiment quelque chose, il faut s’en donner les moyens.

La méditation est un outil merveilleux pour mieux vivre sa vie. Je vous assure que les effets bénéfiques ne se font pas attendre. Commencez tout simplement par 5 minutes par jour.

Alors essayez et partagez vos expériences!

Article tiré du site « My happy Yoga »

janvier 24, 2017

    • Bonjour Rachel, c’est un article que j’ai trouvé effectivement très intéressant et très complet et que je souhaitais partager avec mes lecteurs.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *